solunmtyzen@gmail.com

MoiPassionnée par les voyages, les médecines parallèles, l’ésotérisme, le développement personnel et spirituel, j’ai décidé de bâtir ce blog afin de partager mes expériences avec vous. J’attache également une grande importance à sortir le plus souvent de ma zone de confort afin de me tester continuellement et de puiser dans les ressources les plus profondes. Le travail sur soi est le travail le plus difficile à entreprendre, mais le plus gratifiant. Se laisser guider par nos passions est un outil indispensable pour se libérer de l’emprise émotionnelle qui nous accapare de temps à autre. Alors au lieu de se laisser griser par des émotions intrusives, les passions sont ici très importantes pour s’en libérer.

Comme je le disais au début, les voyages sont une de mes passions, mais c’est aussi une addiction. À dix-sept ans, je suis partie de chez moi pour aller vivre à Liverpool (seulement parce que j’aimais les Beatles…). Avec seulement 60 euros en poche, un aller simple sans retour, et la barrière de la langue, c’était la galère !!

Mais bon, avec du recul, c’était une très bonne expérience. Je me souviens à l’époque quand un Anglais me parlait et que je ne comprenais rien, je répondais toujours avec un « yes » et trois « no », jusqu’au jour où j’ai dit « yes » au mauvais moment, et j’ai dû partir en courant… Après quelques années passées en Angleterre, mon gout du voyage s’est accentué de manière spectaculaire, une sorte d’addiction aux voyages, qui n’est pas vraiment facile à gérer de temps à autre, surtout avec son entourage. Je me suis mis à parcourir le monde avec une envie démesurée de savoir ce que les gens pouvaient bien faire de l’autre côté du globe. Cette obsession du voyage m’a permis de visiter et revisiter une quinzaine de pays.

À plusieurs occasions, il m’est arrivé de partir pour deux semaines, et de revenir quelques années plus tard. Je voyage souvent seule et avec très peu d’argent. Je me souviens d’une fois, lorsque je m’étais retrouvé au fin fond de la Colombie avec seulement 3,50 € en poche, autre galère, mais bien accueilli, car c’était l’occasion de se débrouiller par ces propres moyens, sans personne pour m’épauler. Le positif, c’est qu’on en ressort des ressources insoupçonnées, dormantes, qui ne se seront pas réveillées qu’en présence d’une situation similaire. Alors on apprend à se connaitre un petit peu plus.

J’aime voyager autrement, en mode débrouille et sac à dos, sans guide, sans réservation, avec très peu de préparation et c’est parti pour l’aventure. J’adore ressentir cette adrénaline que l’on peut avoir lorsqu’on ne sait pas où l’on va se retrouver, et savoir que l’on peut que compter que sur soi-même. Comme je voyage souvent avec un budget assez serré, ne laissant que peu de place à toute éventualité (qui pourrait être désolante), je fais alors appel à mon intuition, à mon radar naturel pour frayer mon chemin. Je crois en ma bonne étoile, à mes anges gardiens et à la protection divine. Je m’accorde avec la loi de l’attraction afin que mes voyages se déroulent le mieux possible. Mon intérêt principal, lors de mes voyages est d’aller à l’encontre des gens, de leurs cultures, de m’intéresser à leurs traditions et de m’imprégner de leur mode de vie.

Durant mes voyages, j’aime aussi partir en excursions afin de me connecter davantage aux éléments de la nature, comme la mer, l’océan, les montagnes, les volcans et surtout la forêt Amazonienne. Et ma passion dans cette magnifique forêt, ce sont toutes ces rencontres enrichissantes avec différentes tribus et les cérémonies chamaniques dont une des pratiques est de boire une potion de plante médicinale sous le nom de Yagé ou Ayahuasca, une plante maitresse qui permet de se purifier et d’avoir des visions. Et des visions, il y en a eu des vertes et des pas mûrs, mais aussi des visions incroyables et très enrichissantes… À chaque cérémonie, je devais relever des défis, soit avec mes démons soit avec d’autres aspects de ma personnalité. Je continue à effectuer ce travail, chaque fois que je retourne dans la forêt amazonienne. Pendant mes voyages, je me suis aussi formé à différentes thérapies, comme l’hypnose, le reiki, la PNL, les bols tibétains et maintenant je continue mes études dans la naturopathie, les plantes médicinales et le chamanisme.

En vous remerciant, je vous souhaite à tous amour, paix et lumière.

Bien cordialement, Solunmty 😉

PS : Je ne connais pas actuellement le nom de ce syndrome obsessionnel du voyage, si quelqu’un le connait je serais ravie d’accueillir vos informations à ce sujet.

Suivez-nous

SuperWebTricks Loading...