solunmtyzen@gmail.com

Qu’appelle-t-on « bilan de santé » en naturopathie ?

Le bilan de santé

Naturopathique

Tant que le bilan de santé n’est pas posé, le traitement ne peut commencer. Le naturopathe effectue alors un examen complet, qui n’est pas un diagnostic médical, mais plutôt un bilan de santé, qui va l’aider à mener un entretien très précis, d’environ une heure, afin de cerner au mieux, le terrain du patient. Il cherche avant tout à évaluer le niveau de la force vitale du consultant, son degré d’intoxination, la nature de la toxémie (surcharges), et son seuil de tolérance. Le bilan de santé a pour objectif essentiel d’établir un état des lieux, d’appréhender l’énergie vitale du patient, indissociable de son « terrain », de déterminer sa constitution et de rechercher les causes profondes des troubles. En effet, c’est un bilan qui vise à établir une cartographie des points sensibles et de remonter à l’origine du dysfonctionnement. Cet examen se fonde sur un ensemble d’observations permettant l’évaluation et la compréhension de ce qui fait défaut à la santé de son patient. Le praticien-naturopathe évalue donc l’état de santé et non la maladie qui relève de la médecine allopathique. C’est une approche holistique dans laquelle tous les aspects du consultant sont pris en compte ; le corps physique, le corps émotionnel, le corps mental et le corps spirituel. L’ensemble de tendances qui vont caractériser la personne dans sa globalité va permettre au naturopathe de se faire une idée précise de son patient ; il peut alors le conseiller en s’appuyant sur toutes les techniques naturopathiques dont il dispose et qui lui seront appropriées selon le cas du sujet.

Il existe de nombreuses méthodes d’investigation destinées à cet examen de santé ; vu le nombre important des techniques naturopathiques employées, je développerais quelques méthodes les plus souvent utilisées.

Le bilan de santé se déroule en trois phases :

1) Anamnèse

Le naturopathe établit une anamnèse en interrogeant le patient sur son cadre de vie (activité physique, sommeil, stress, tabac…), ses habitudes alimentaires, ses modes d’élimination, son hygiène de vie, ses antécédents pathologiques et traitements en cours éventuels, et sur ses antécédents familiaux.
En retraçant les évènements importants de sa vie, le naturopathe va tenter de comprendre quelles sont ses forces, les faiblesses de l’organisme, la façon dont il y fait face, son sommeil et son état émotionnel du moment afin de compléter son analyse.
En tenant compte des antécédents médicaux, familiaux, de l’histoire médicale du patient, de ses carences nutritionnelles, il le questionnera avec précision afin de comprendre son cheminement personnel aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychoémotionnel.
La personne livre des renseignements sur son environnement, ses contraintes, son activité professionnelle, ses loisirs, et son comportement psychologique. Lors de cet échange approfondi, le praticien adopte une écoute attentive et bienveillante. Le but est d’avoir une vision globale de la situation du patient pour mieux l’accompagner dans sa démarche.

2) Le bilan naturopathique

Le naturopathe établit un bilan de vitalité à partir de l’anamnèse et procède à des observations générales. Le bilan commence par un examen discret de la morphologie du patient qui renseigne sur sa vitalité, ses points forts et ses points faibles. Le praticien peut s’appuyer sur certains indices, pour cela, diverses méthodes peuvent être appliquées, en voici quelques-unes :

L’étude morpho-physiologique qui correspond à l’étude des formes du corps et du visage (volumes, densités des tissus, répartition…), dans lequel s’inscrit l’énergie vitale et qui indiquent comment l’organisme fonctionne.

Le praticien peut s’appuyer sur d’autres indices tels que l’étude des bosses du crâne, du front, du cou, la tonicité des oreilles, des ongles et de la mâchoire, les groupes sanguins et les empreintes digitales.
La morphopsychologie c’est le lien entre les formes du corps et plus spécifiquement du visage et les correspondances psychologiques. La morphopsychologie est l’étude des visages, censés révéler la nature profonde de l’être et de sa manière de penser. Elle se donne pour objectif de comprendre l’individu, ses sentiments, ses principaux traits de personnalité. La morphopsychologie révélera également la signification psychologique d’une apparence physique. Elle permet de cerner les orientations de l’individu observé, ainsi que ses propres tendances par des examens se portant sur la forme du visage, les extrémités (oreilles, mains, pieds), la peau (couleur, texture, grain), sur les ongles… Ainsi l’observation des différentes zones du corps (visage, tronc, membres…) renseigne sur le niveau de vitalité et permet de définir les tempéraments morphologiques. La morphopsychologie part du principe que des types morphologiques correspondent à des types de personnalités. Quoi qu’il en soit, la morphopsychologie reste un outil précieux puisqu’elle renseigne sur le potentiel vital d’un individu : elle permet plus précisément d’établir un pronostic de son évolution. À chaque tempérament correspond des aptitudes et déficiences organiques. Le tempérament se traduit par l’adaptation d’un individu face aux stress de la vie par rapport à une constitution donnée. Il se détermine en observant l’évolution de la forme du visage vers la rétraction ou la dilatation, le mode de fonctionnement et d’adaptation au quotidien, mais aussi par l’observation de l’iris.

Iridologie (bilan iridologique)

L’iridologie sera la 1re forme de dépistage à utiliser pour réaliser un bilan organique complet individuel. L’étude iridologique est un examen du terrain qui consiste en l’observation détaillée de l’iris : couleurs, taches, relief, trame, signes spécifiques qui renseignent sur l’état général de l’organisme en terme de vitalité, d’énergie nerveuse et glandulaire, de toxémie et état des organes.  

Pour Hippocrate (460 – 375 av JC) :
« Tels sont les yeux, tel est le corps ».

L’iridologie est une technique de bilan basée sur l’examen de la partie colorée de l’œil (l’iris), qui permet de dévoiler les organes affaiblis ou sensibles du consultant. Le principe de l’iridologie est qu’il existe une cartographie des organes du corps visible dans cette partie de l’œil. L’iridologie est avant tout une méthode diagnostique, qui consiste à lire sur l’iris, les signes de certaines maladies de l’ensemble de l’organisme. Ce bilan permet, de comprendre comment fonctionne un individu. Par exemple, une faiblesse ou un encrassement organique créera une trace visible dans la fibre irienne. L’iridologie permet de révéler des prédispositions, des tendances, des déséquilibres qui peuvent déboucher sur la maladie. Les signes iriens attirent l’attention sur la nature du TERRAIN. En scrutant cette zone de l’œil, riche en information sur l’état du terrain du patient, l’iridologue dresse un panorama complet des perturbations métaboliques et évalue son capital santé. Il peut alors identifier la constitution de la personne. La constitution reflète le capital vital de naissance. Elle se lit sur la couleur et la trame de l’iris, mais aussi dans la forme du visage et des mains, et sur le degré de souplesse des articulations. Elle permet d’identifier la vitalité de base, les déséquilibres potentiels, la plus ou moins grande sensibilité au stress, ou certains grands traits de caractère.

En effet, le bilan iridologique met en évidence les déficiences, les déséquilibres, les lésions organiques, les surcharges et le ralentissement des échanges dans l’organisme.

« L’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, il est aussi le reflet du corps »
Docteur Peczely

Bioélectronique

La bioélectronique est un examen d’interprétation biologique qui permet de mesurer objectivement à partir de 3 facteurs et avec l’aide d’un bioélectronimètre (mis au point par Louis Claude VINCENT, ingénieur-hydrologue français), les courants électromagnétiques de la vie. Ces 3 facteurs sont le pH, le rH2 et la résistivité (rô) et sont réalisés sur 3 liquides organiques que sont l’urine, la salive et le sang veineux. Cette méthode d’analyse permet d’apporter des indications sur l’état du terrain du patient, mais aussi de connaître la qualité des aliments consommés, et des produits cosmétiques ou tout autre produit qu’il utilise.

Pulsologie (pouls chinois)

La prise de pouls chinois est une méthode énergétique qui permet de juger de la vitalité diathésique, instantanée du consultant et de l’état de la circulation de l’énergie. Mais elle permet aussi de déterminer les excès de yin et de yang, les caractères de vide et de plénitude, ainsi que la qualité particulière de l’énergie dans chacun des méridiens. La diathèse nous donne les paramètres de vitalité présents au moment de la consultation. Il y a d’autres méthodes d’investigation pour compléter le bilan de santé telles que des méthodes radiesthésiques, astrologiques ou bien d’autres méthodes personnelles au naturopathe.

L’anamnèse et le bilan naturopathique permettent donc au praticien de jauger la présence et la puissance de la force vitale, d’évaluer le degré d’encrassement, et la manière dont s’est produit cet encrassement.

3) Rédaction du programme d’hygiène vitale (PHV)

À l’issu de la consultation, un programme d’hygiène vital est remis au patient. En effet, tout bilan de vitalité se concrétise par un programme individualisé. Cette étape permet de proposer au patient une cure de désintoxication ou de revitalisation en fonctions des informations et observations issues de l’entretien.
Ce programme d’hygiène vitale propose des modifications progressives de l’hygiène de vie, la réforme de certaines habitudes dévitalisantes, et comporte 3 techniques naturopathiques majeures :
— L’alimentation
Le naturopathe conseille son patient sur les modifications qu’il aura à apporter sur ses habitudes alimentaires (type d’aliments, quantité, rythme des repas, modes de cuisson…).
— L’activité physique
Des conseils d’hygiène musculaire comme la pratique d’une activité physique adaptée aux besoins du consultant, selon son âge, son état physique, ses désirs et ses responsabilités professionnelles et familiales lui seront proposés.
— La gestion du stress et des émotions
Le patient sera invité à pratiquer des techniques de relaxation pour améliorer sa gestion du stress et de son état émotionnel, telle que diverses psychothérapies, des exercices de respiration ou des moments de détente. Divers conseils d’hygiène nerveuse et mentale lui seront proposés pour favoriser le lâcher-prise et améliorer son sommeil.

D’autres techniques qui peuvent être proposées sont la réflexologie plantaire, la phytothérapie, l’aromatologie, l’hydrologie, le sauna, les enveloppements aux huiles essentielles, le massage bien-être, ou bien l’irrigation colonique.

Ponctuellement, le naturopathe peut conseiller des compléments alimentaires pour combler une grosse carence, mais aussi des plantes pour drainer les toxines, des huiles essentielles pour soutenir l’organisme pendant une période donnée ou bien des Fleurs de Bach qui travaillent sur le plan émotionnel, en transformant une émotion négative en énergie positive.

Les compléments alimentaires permettent d’accélérer le retour à l’équilibre, le drainage ou la revitalisation.
Pour affiner le bilan de santé, le naturopathe pourra orienter son patient vers d’autres spécialistes (sophrologue, acupuncture, ostéopathe, étiopathe, psychothérapeute, homéopathe, gynécologue, médecin) ou bien à un laboratoire, s’il juge que c’est nécessaire. Cela permettra de compléter l’approche globale naturopathique.

La personne est invitée à observer certaines modifications de son mode alimentaire, ses rythmes, sa gestion du stress ou de ses émotions, sa possibilité de pratiquer l’activité physique qui lui convient le mieux, etc. L’idée est de prendre de nouvelles habitudes de vie, tant au niveau alimentaire, qu’au niveau de l’activité physique ou la gestion du stress. Le patient est invité à se responsabiliser face à sa santé, et au processus pour atteindre la bonne santé.

La finalité de ce bilan de santé est de définir la meilleure démarche d’hygiène vitale pour entretenir ou améliorer l’état de santé du consultant dans sa globalité.

No Comments

Post a Comment

Suivez-moi

SuperWebTricks Loading...

Suivez-nous

SuperWebTricks Loading...