Catégorie : PNL

La PNL pour les Enfants, des clés pour leur épanouissement

Aidez vos enfants à s’épanouir et à réaliser pleinement leur destin avec les outils de la PNL.

En quoi consiste la PNL pour les Enfants ?

La programmation neuro linguistique, appelée communément PNL, est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui sont basées sur les actions, réactions, et les comportements de l’enfant. C’est un ensemble d’outils thérapeutiques qui vous permet de mieux comprendre votre enfant, et de ce fait de changer certains de ses comportements. L’intérêt principal de la PNL est que votre enfant trouve lui-même la solution à son problème.

 Qu’est-ce que la PNL et à quoi ça sert ?

La PNL est une approche originale du fonctionnement humain que l’on pourrait  définir comme l’art de l’excellence personnelle et interpersonnelle. Créée par Richard Bandler et John Grinder aux Etats-Unis dans les années 1970, la Programmation Neuro Linguistique amène une meilleure connaissance de soi et nous offre un outil de changement parfois même de manière spectaculaire.  C’est une méthodologie qui appartient à la famille des thérapies brèves et qui vise à augmenter notre potentiel intellectuel, émotionnel, physique, en faisant appel à nos ressources, même les plus profondes.

  • Programmation (le comportement): La manière dont nous organisons nos pensées et nos actions pour produire les résultats désirés et non-désirés.
  • Neuro (notre façon de penser) : La manière dont nous utilisons nos sens (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif) pour comprendre le monde qui nous entoure.
  • Linguistique (nos mots) : la manière verbale et non-verbale utilisée pour communiquer et comment cela influence et impacte notre environnement.

Il est important d’utiliser  la PNL avec les enfants depuis leur plus jeune âge, car en grandissant, ils deviendront des adultes qui auront toutes les ressources nécessaires  pour changer leur comportement quand ils en auront besoin.

L’enfant a toutes les Ressources en lui mais  trop souvent il ne sait pas comment s’y prendre pour y accéder pleinement.

La PNL permet aux enfants d’apprendre à mieux apprendre et peut véritablement les aider de différentes façons.

Les champs d’application de la PNL chez les Enfants sont les suivants :

  • Familiales : Troubles du comportement en général, difficulté à trouver sa place au sein de la famille, ne pas se sentir aimé, problèmes de communication, mésentente entre frères et sœurs, séparation parentale…
  • Émotionnelles : peur, phobies,  la gestion des émotions (tristesse, colère, frustration…), control de la douleur, difficultés d’endormissement, troubles de l’alimentation, cauchemars, stress, les angoisses, les blocages émotionnelles de toutes sortes…
  • Scolaires : manque d’estime et de confiance en soi, troubles de l’apprentissage et du langage, hyperactivité, agressivité, problèmes de concentration, manque de motivation, phobie scolaire…
  • Relationnelles : repli sur soi, isolement,  timidité, problèmes de communication, détermination d’objectif, recherche des valeurs et de l’identité, difficulté à se projeter dans le futur…

Grace aux techniques de reprogrammation qu’offre la PNL, l’enfant développe les capacités nécessaires pour atteindre ses objectifs, pour s’affirmer et s’épanouir pleinement. C’est une discipline qui n’utilise pas d’additifs médicamenteux et qui est entièrement naturelle, la PNL pour enfants est donc sans danger.

De nombreuses études montrent que les enfants qui utilisent la PNL, se reconnecte à eux, ont une meilleure capacité d’attention, une capacité d’apprentissage accrue, un meilleur équilibre émotionnel, et une augmentation de leur bien-être (sentiment de sécurité, de confiance, humeur plus stable, sérénité, meilleur endormissement…).

Les MP3’s d’hypnose proposés ci-dessous, intégrant des techniques d’auto-hypnose et de PNL, vont permettre à l’enfant de devenir, toujours plus, une meilleure version de lui-même.

Articles qui pourraient vous intéresser :

La PNL pour les Ados ; outil puissant pour adopter de meilleures stratégies

Pourquoi la PNL pour les Ados est un outil si puissant ?

La PNL est un ensemble d’outils qui permet de générer l’excellence dans divers domaines. C’est une approche originale du fonctionnement humain que l’on pourrait  définir comme l’art de l’excellence personnelle et interpersonnelle. La PNL (Programmation Neuro Linguistique) est une méthode de gestion mentale (observation et décodage des stratégies mentales des individus) pour comprendre l’être humain sous le plan comportemental, psychique et émotionnel.

Des études démontrent que les adolescents qui ont reçus des séances de PNL sont plus confiants, ont une meilleure estime d’eux et un niveau de stress bien plus bas que la moyenne.

La PNL a été créée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 70. C’est une technique de communication utilisée principalement dans les domaines de la thérapie et du coaching. Cette méthodologie propose des techniques de communication et de changement en s’appuyant sur les ressources de la personne.

La PNL constitue tout un ensemble d’outils de changement permettant à l’adolescent de clarifier ses objectifs, de mettre à jour ses vrais buts, de repérer et d’identifier ses croyances limitantes afin de l’aider à modifier et à améliorer sa vie sur le cours et le long terme de manière rapide et très efficace. La PNL est souvent utilisée pour débloquer diverses difficultés mais aussi pour développer des stratégies amenant à maitriser l’art de la modélisation et la reproduction de «  l’excellence ».

La Programmation Neuro Linguistique, étant une technique de communication et de changement de perception, est un outil fort intéressant pour intervenir auprès des adolescents. Hormis que le soutien parental est nécessaire, le recours à une thérapie alternative comme la PNL permet de contribuer à un mieux-être chez l’adolescent. L’adolescence est un moment difficile pour les parents et les jeunes. Certains vivent très mal leur adolescence, ce qui peut les amener à s’isoler, à avoir des troubles alimentaires ou comportementaux.

Les champs d’application de la PNL chez les Ados sont les suivants :

  • Développer l’estime et la confiance en soi
  • Gestion des émotions et du stress
  • Les troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, obésité)
  • Les troubles du sommeil
  • Aide à la concentration mentale
  • Aide à la mémoire
  • Les états anxieux et dépressifs
  • Les troubles obsessionnels compulsifs
  • Préparation aux examens et aux concours
  • Aides pour les performances sportives et intellectuelles
  • Et bien d’autres problématiques…

Les bienfaits de l’application de la PNL chez les ados sont nombreux, en voici quelques-uns :

  • Ils apprennent à développer des relations constructives et épanouissantes avec leur entourage.
  • Ils acquièrent un ensemble de guides d’action qui leur permettent de définir leurs objectifs avec précision et les atteindre à coup sûr.
  • Ils développent la faculté de choisir leurs émotions, de changer les comportements et les habitudes qui les limitent.
  • Ils développent la facilité de communiquer de façon claire et efficace.
  • Ils apprennent à reconnaitre et à reproduire des stratégies portantes pour fonctionner à un niveau d’excellence, de haute performance dans les domaines de leur choix et donner le meilleur d’eux-mêmes.
  • Et bien plus…

A l’heure où les médecins prescrivent en première instance des traitements médicamenteux pour résoudre tout et n’importe quoi (avec des effets secondaires parfois pénibles) pourquoi ne pas simplement vous tourner vers une thérapie naturelle et efficace comme la PNL pour les Ados ?

 

La PNL pour les Ados avec les MP3 d’hypnose

Les MP3’s d’hypnose proposés ci-dessous, intégrant des techniques d’auto-hypnose et de PNL, vont permettre à l’adolescent de devenir, toujours plus, une meilleure version de lui-même.

Articles qui pourraient vous intéresser :

Technique puissante de PNL pour libérer le stress et retrouver la sérénité

Cette technique de PNL, appelé « ancrage », va vous permettre de retrouver la paix, le calme et la sérénité en un mouvement.

Qu’est-ce qu’un Ancrage ?

Un ancrage est un stimuli mis en place en fonction de nos 5 sens. Ce stimulus peut-être ancré de manière kinesthésique, auditif, visuel, olfactif ou bien gustatif pour vous permettre de retrouver un état interne particulier. L’ancrage est né à partir des travaux de Pavlov, un scientifique russe qui avait fait l’expérience avec son chien de faire retentir une cloche juste avant qu’il allait lui donner à manger. Au bout d’un certain temps d’entrainement, le simple fait de faire retentir la cloche, étais assez pour faire saliver son chien. Le son de la cloche qu’utilisait Pavlov lui a servi d’ancrage pour faire comprendre à son chien qu’il était l’heure de manger. L’idée de l’ancrage en PNL est d’associer un stimuli à une émotion positive pour ensuite faire ressortir ce ressenti dans les moments difficiles, comme dans les états anxieux ou de stress. Les ancrages font partie de notre quotidien, on s’en crée en permanence, et plusieurs peuvent être dérangeants comme les mauvaises habitudes, mais d’autres peuvent être des ancrages qui nous portent, qui nous font revivre une émotion positive. Par exemple, lorsqu’on écoute une musique en particulier, cela peut déclencher en nous toutes sortes d’émotions telles que de la nostalgie, de la joie, de l’excitation, de la tristesse jusqu’au point à ne plus vouloir l’écouter pour ne pas réveiller cette émotion en particulier. Une odeur, ou bien un parfum peut vous faire rappeler à quelqu’un que vous avez connu ou que vous connaissez par exemple, ou bien un lieu peut faire remonter spontanément en vous des ressentis, des moments intenses vécus. Les ancrages sont des réflexes, des habitudes, des apprentissages, des automatismes qui sont mis en place, et la plupart du temps à notre insu. Inconsciemment, le cerveau enregistre toutes ces informations, et vous les renvoie dans le présent, créant diverses réactions chez vous. L’ancrage est donc une association entre des pensées, des émotions et des sens. Un ancrage de PNL peut-être donc fait de manière visuelle, auditif, olfactif, gustatif ou kinesthésique. Alors, choisissez le stimuli, le point d’ancrage qui vous convient le mieux. 

Cela peut être un geste comme un pincement du pouce avec l’index, ou bien vous pourriez choisir comme ancrage la manipulation d’un objet-fétiche comme un caillou, une pierre précieuse, une bague, une photo, etc.. , une odeur ou un gout familier (le café ?), ou bien encore la vue d’un objet. Le choix de cette gestuelle ou de ce stimulus est important, vu que c’est sur celui-ci que vous allez ancrer votre émotion. Vous allez programmer l’état de sérénité sur l’ancrage de votre choix. À chaque fois que le stimulus se produit, il génèrera la même réaction que l’état voulu (dans ce cas, la sérénité et la paix profonde).

Créer votre Ancrage de Sérénité

1. Pensez à moment spécifique dans votre passé, lorsque vous vous êtes sentis vraiment bien, totalement serein et en paix profonde.

2. Fermez les yeux et retournez complètement à ce moment précis dans le passé lorsque vous vous êtes senti tous particulièrement serein, détendu et en paix.

3. Et alors que vous êtes de retour dans cette mémoire fortement plaisante de sérénité et de paix profonde, revoyez tous ce que vous avez vu à ce moment-là qui a contribué à cet état de bien-être, entendez tous ce que vous avez entendu, et ressentez tous les sentiments et sensations de bonheur qui y sont associés, alors que vous êtes en train de revivre pleinement cet épisode de sérénité de votre passé. Revivez intensément tous ces sentiments et sensations de bonheur, de sérénité, de paix et de joie profonde.

4. Quand l’état émotionnel de sérénité, de calme et de bonheur aura atteint son maximum d’intensité. Une intensité se situant le plus près de 10, en sachant que sur une échelle de 1 à 10, 10 est le plus élevée, vous allez ancrer cet état en pressant votre pouce contre votre index de la main de votre choix, ou bien en utilisant le type d’ancrage que vous aurez choisi, comme un mot-clé, un geste particulier, la vue d’un objet, juste un court instant pendant environ 7 secondes. Après ces quelques secondes, relâchez l’ancrage, ouvrez les yeux et prenez quelques profondes respirations, avant de faire à nouveau cet exercice. Répétez cet exercice 5 à 7 fois afin de bien l’ancrer dans votre système.

Comment utiliser votre Ancrage ?

Vous pourrez réutiliser ce geste discret ou tout autre ancrage que vous aurez choisi (utilisez toujours le même ensuite) à tout moment que vous le désirez, pour vous sentir encore plus détendu et serein ou chaque fois que vous sentez le stress monter en vous. Du fait que c’est un geste qui passe inaperçu, vous pourrez l’utiliser dans tout endroit que vous vous trouvez. Aussi vous pourrez renforcer votre ancrage afin qu’il soit encore plus puissant, en l’activant chaque fois que vous vous sentez parfaitement bien et serein, ainsi c’était comme si vous rajoutiez du crédit. Vous pouvez créer un ancrage pour toute autre raison. Que ce soit pour vous motiver à faire du sport, ou bien pour ancrer la sensation de plénitude après un repas, ainsi en l’activant dans des moments de la journée dans lesquelles vous aviez pour habitude de grignoter, vous sentirez votre estomac se remplir comme si vous veniez de manger. Ou bien, vous pourriez l’utiliser pour vous donner du courage au moment d’une prise de parole en public, ou lors d’une visite chez le dentiste. Cet outil puissant s’adapte à toutes les situations et vous permet de changer d’état, pour que vous puissiez vous positionner dans un état de ressource beaucoup plus portant, tout naturellement et rapidement.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin et mettre tous les atouts de votre côté pour vous liberer du mauvais stress et de retrouver la sérénité, je vous propose 2 MP3 d’hypnose en téléchargement immédiat.

Libérez-vous des Angoisses et du Stress et Retouvez le calme intérieur avec cet enregistrement d’Hypnose ! 

Durée : 45 minutes 

Format : fichier MP3 téléchargeable 85.7 MB  

Soufflez le stress au loin et retrouvez la sérénité et la paix profonde avec ce MP3 d’hypnose ! 

Durée : 38 minutes 

Format : fichier MP3 téléchargeable 73.3 MB    

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez les dernières actualités

Technique puissante de PNL pour régler les conflits

Est-ce que vous êtes déjà entré en conflit avec quelqu’un qui ne partageait pas votre point de vue, et vous vous êtes demandé comment régler ce différend ? Comment transformer un conflit, en une source d’apprentissage ?

Nous avons tous une vision du monde qui nous est propre, et qui est constituée de toutes les valeurs, croyances et expériences que nous expérimentons au cours de notre vie, et qui façonne notre manière de penser, d’agir et de se comporter. C’est pour cela, que quelquefois nous entrons en conflit avec des personnes qui ne partagent pas toujours les mêmes points de vue, et ces disputes, ces affrontements peuvent quelques fois prendre une tournure laissant un goût vraiment amer, quand chaque partie campe fermement sur leurs positions, sans même tenter de comprendre vraiment l’autre. Par la divergence d’opinions, les conflits sont donc inévitables. Loin de menacer les relations, ceux-ci permettent au contraire de les enrichir, à condition toutefois de savoir comment retourner la situation, pour l’analyser sous un autre angle de vue, et en puiser des apprentissages, et de la maturité. La première chose à faire avant d’essayer de résoudre un conflit, c’est de le définir avec précision, ça deviendra alors plus facile de trouver des solutions. Pour résoudre efficacement un conflit, c’est primordial de chercher une solution plutôt que de se concentrer sur qui est le coupable. Comprendre le point de vue d’une autre personne est la première étape pour résoudre des conflits, des disputes et restaurer la paix et l’harmonie dans tout type de situations et personnes, que ce soit avec un membre de la famille, un collègue de travail, votre patron, votre femme, votre mari, ou toute autre situation lorsque vous n’êtes pas en accord avec quelqu’un d’autre.

Avec cette technique de PNL appelée « positions perceptuelles », vous allez pouvoir élargir votre vision des choses et considérer une situation de conflit avec une personne qui vous a offensé, sous un autre point de vue afin de pouvoir l’analyser. Dans cet exercice, il y a trois points de vue essentiels à observer pour faire évoluer une situation de conflit. La première position correspond à vos ressentis, votre opinion sur la situation, selon votre propre perception, votre propre modèle du monde, comme vous l’êtes maintenant. La deuxième position est de voir la situation à travers les yeux de la personne avec qui vous êtes entré en conflit, comme si vous étiez dans sa peau, et la troisième position est celle d’un observateur qui est totalement détaché de la situation, détaché de vous et de votre interlocuteur. C’est une personne neutre, et qui observe seulement la situation de conflit.

La technique de PNL : 

Mettez trois chaises en forme de cercle, qui vont représenter les trois différentes positions perceptuelles, donc vous, la personne avec qui vous avez du mal à vous entendre et avec qui vous êtes entré en conflit, et l’observateur imaginaire de la situation. Demandez à une personne de vous guider à travers cet exercice.

1re position :

Placez-vous dans la première position (votre chaise). Retournez dans ce moment spécifique dans le passé, lorsque vous avez eu un conflit avec une personne en particulier, voyez ce que vous avez vu, écoutez ce que vous avez entendu à ce moment-là, et revivez complètement tous les ressentis, alors que vous n’arriviez pas à vous accorder sur vos différents points de vue. 

Prenez conscience de tous les éléments qui étaient présents lors de la dispute, votre dialogue intérieur, vos valeurs, vos croyances… sur le sujet de votre discorde. 

— Comment êtes-vous en train de vous comporter ?

—Que ressentez-vous à ce moment-là ?

—Quelle est votre opinion, vis-à-vis de la situation ?

—Qu’est-ce qui est important pour vous ?

—Que pouvez-vous apprendre de cette situation ?

—Comment est-ce que votre point de vue a changé ?

2e position :

Placez-vous dans la deuxième position (2e chaise). Placez-vous dans la peau de l’autre, comme si vous perceviez le monde et cette situation de conflit à travers ses yeux. 

—Comment êtes-vous en train de vous comporter ?

—Que ressentez-vous à ce moment-là ?

—Quelle est votre opinion, vis-à-vis de la situation ?

—Qu’est-ce qui est important pour vous ?

—Que pouvez-vous apprendre de cette situation ?

—Comment est-ce que votre point de vue a changé ?

Troisième position :

Placez-vous dans la troisième position (3e chaise). Et voyez la situation sous un angle de vue totalement différent, car cette fois-ci le point de vue et les ressentis sont neutres, car vous regardez la situation en tant qu’observateur, totalement détaché comme une caméra qui filme le conflit qui est en train de se dérouler entre vous et l’autre personne, sans qu’il y ait aucune implication. En tant qu’observateur, répondez à ces questions :

—Comment est-ce qu’ils sont en train de se comporter ?

—Comment se sentent-ils à ce moment spécifique ?

—Quels sont vos ressentis, vos opinions sur la situation par rapport à leurs points de vue ?

—Qu’est-ce qui est, selon vous, vraiment important pour chacun d’entre eux ?

—Que pensez-vous qu’ils puissent tous deux apprendre de cette situation ? 

— Quelle conclusion pouvez-vous tirer de cette situation ?

Revenez maintenant dans la première position (1re chaise), celle qui vous correspond directement, mais cette fois-ci, en ramenant avec vous toutes ces nouvelles ressources et cette nouvelle manière de voir la situation.

Testez votre état :

—Est-ce que votre manière de voir la situation a changé ?

—Comment vous sentez-vous maintenant ?

—Quels sont vos ressentis et opinions sur la situation maintenant ?

—Qu’est-ce qui est important pour vous ?

—Quelles conclusions pouvez-vous tirer de cette situation, qu’avez-vous appris ?

—Comment est-ce que votre point de vue a changé vis-à-vis de la situation, maintenant que vous avez fait cet exercice ?

—Est-ce que cela vous a aidé à relativiser la situation ?

—Qu’avez-vous découvert en faisant cet exercice ? 

—Auriez-vous agi différemment maintenant que votre perception de la situation a changé ? Qu’auriez voulu vous dire à la place ? Et comment auriez-vous voulu communiquer si ça venait à se reproduire ? 

Cette technique va vous permettre d’être plus flexible dans votre manière d’interagir avec autrui lorsque les points de vue diffèrent et qu’il y a des tensions. Elle vous permettra, par son efficacité, de vous aider à diminuer considérablement les situations de conflits, de mieux accepter la situation, et ainsi d’établir une communication beaucoup plus constructive. Tout comportement à une intention positive. Comprendre l’autre, c’est mieux accepter. Alors, sortez momentanément de votre mode de pensée, entrez dans le monde de votre interlocuteur pour qu’il puisse mieux vous suivre dans le vôtre (de monde). Celui qui à l’esprit le plus flexible est plus élevé énergiquement.

Et vous, avez-vous réussi à changer votre point de vue sur une situation de conflit ? Quelle méthode avez-vous employée ? Qu’avez-vous appris ? Que pensez-vous de cette technique ?

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Les croyances limitantes, des freins à votre épanouissement !

Qu’est-ce que les croyances limitantes ? D’où viennent-elles ? Comment les reconnaitre ? Comment s’en débarrasser ?

Une croyance limitante ; qu’est-ce que c’est ?

Nos pensées et nos croyances ont autant le pouvoir de nous construire que de nous détruire. Une croyance est une pensée « racine » à laquelle on croit. C’est un sentiment de certitude à propos de la signification que nous portons à quelque chose. Nous sommes de plus en plus à prendre conscience que nous pouvons obtenir beaucoup plus de la vie que ce que la majorité des gens s’autorise à recevoir. Une croyance limitante est une vue de notre esprit qui nous fait croire que l’on n’est pas capable de faire certaines choses. Ces croyances forment notre réalité. C’est de nos croyances en nos capacités ou incapacités que nous puisons nos forces et nos faiblesses. Une croyance limitante n’est autre qu’une croyance qui ne joue pas en notre avantage. Elle vient parasiter notre manière de penser. Que vous en soyez conscient ou non, si votre croyance est négative ou limitante, et bien vous vous sabotez vous-même. Une fois installées confortablement dans votre tête, ces croyances brouillent votre perception de la réalité, et vous empêchent d’atteindre votre plein potentiel ! Une croyance limitante ne donne pas le choix ; elle contraint, elle bloque. Parfois, sans nous en rendre compte ces croyances toxiques peuvent nous bloquer dans certains domaines de votre vie, on sent qu’on a comme du mal à avancer, et qu’on fait du sur place. Ces croyances limitantes peuvent nous freiner et nous empêcher de vivre la vie que nous souhaitons vraiment. Le fait est que, selon la croyance en laquelle vous croyez, vous ne voyez que les exemples, situations et informations qui viendront confirmer votre croyance. Les distorsions ou les généralisations que notre cerveau peut faire accentuent de manière considérable ce phénomène. Ces croyances peuvent vraiment nous bloquer dans certains domaines de notre vie, comme un virus informatique qui ralentit ou détruit le disque dur. Minée par ces pensées, la personne se heurte à des blocages dans son processus de transition. Elle finira même par être convaincue du bien-fondé de sa croyance : « Comme tu as pu le voir, j’avais raison, j’ai tout essayé et rien n’a marché ».

Vous alignerez vos actes et vos attitudes sur votre croyance pour que la réalité soit en conformité avec votre croyance. Plus on y croit fort, plus on essaiera de trouver des preuves pour les justifier. On distingue trois grandes familles, les plus courantes qui sont source de croyances limitantes ce sont le désespoir, l’impuissance et la dévalorisation.

D’où viennent-elles ?

Beaucoup des croyances sont acquises par notre propre expérience de la réalité. Nous en tirons un enseignement global, une généralité, une croyance. Au cours de notre vie, selon les expériences que nous expérimentons, les gens que nous rencontrons, notre contexte familial, notre milieu culturel, la religion ou les principes dans lesquelles nous grandissons ; et bien, tous ces ingrédients ajoutés à notre manière de penser du moment, à la déduction que nous en faisons et de tous autres paramètres de nos conditions de vie, vont façonner la manière dont nous allons percevoir les choses par la conclusion que nous aurons tirée de chaque expérience et événement. Ce qui nous mène à faire notre propre conclusion, qui sera propre à nous-mêmes, car tout le monde n’a pas la même manière de penser. La conclusion que nous soustrayons de chaque expérience va s’avérer être soit positive, soit négative, selon le contexte, ou bien ça peut-être une croyance qui a peu d’effet sur notre vie, car elle ne nous affecte pas directement. Les  croyances se forment avec le temps, à force de penser de la même manière, consciemment ou inconsciemment, la pensée se cristallise. Les croyances s’installent inconsciemment dès l’enfance, héritées de nos parents, transmis par nos professeurs, notre éducation, véhiculées par notre culture et par les médias. Donc la plupart du temps, ces croyances ne nous appartiennent pas. Nos croyances proviennent aussi de notre vécu et de nos expériences passées, bonnes ou mauvaises. Elles nous viennent le plus souvent de notre éducation ou de nos expériences passées et en particulier de nos échecs. Cependant, ces croyances ne constituent ni des faits ni des vérités, mais simplement des choses que l’on croit être vraies et qui vont finir par façonner notre vision du monde.

Comment les reconnaitre ?

Demandez-vous quelles sont ces croyances, et faites-en une liste en les notant dans un carnet. L’important est que vous puissiez au moins commencer par les identifier, les reconnaitre, les nommer. Demandez-vous quelles sont les croyances qui freinent votre bien-être général, votre épanouissement ou l’atteinte de vos objectifs, buts, rêves, aspirations. La première étape, c’est de prendre conscience de vos croyances, car ça serait un peu difficile de modifier quelque chose dont nous n’avons pas conscience. Un gros travail sur soi s’impose pour les identifier et les retourner à votre propre avantage, en surveillant au quotidien vos pensées et vos paroles, afin de pouvoir les analyser et de pouvoir décider si elles sont positives ou négatives dans votre vie. L’exercice est difficile, car il demande assez d’ouverture d’esprit pour sincèrement se remettre en question. La difficulté est que les croyances les plus ancrées en nous sont souvent inconscientes, donc difficiles à identifier. Le fait de lâcher-prise sur ses croyances limitantes en acceptant de les transformer en croyances portantes, représente un sérieux investissement en terme de travail sur soi. Prenez conscience chaque fois que vous entendez cette petite voix qui vous dira quelque chose comme « Tu es trop nul ! », « Tu n’y arriveras jamais ! », et notez-les.

Autres exemples de croyances limitantes (sous forme de petite voix) qui viennent parasiter l’esprit et favoriser les mécanismes d’autosabotage:

— La vie c’est trop dur
— Je n’y arriverai jamais
— Je ne le mérite pas
— Je ne suis pas assez bon
— Je ne vais jamais y arriver
— On ne peut pas tout avoir
— Je suis trop nul
— Je ne suis pas assez intelligent
— Personne ne m’aime
— Si je n’ai pas mes 8 heures de sommeil, alors demain je serais fatigué et énervé.

Une fois votre croyance identifiée, vous allez devoir vous en débarrasser.

Comment s’en débarrasser ?

En prenant conscience de la croyance limitante qui vous bloque le plus, vous avez déjà fait la moitié du travail. La croyance commence par perdre de sa force. Prenez conscience de la croyance qui vous limite à vous épanouir dans un domaine précis de votre vie. Ou dans plusieurs domaines. Faites la liste de vos croyances limitantes. Observer le domaine de votre vie qui ne fonctionne pas. S’il y a plusieurs choses que vous voulez réussir, changer ou améliorer dans votre vie, mieux vaut procéder par étapes en prenant un problème à la fois. Concentrez-vous uniquement sur une croyance à la fois. Ou sur un ensemble de croyances relatives à un même sujet, comme l’argent, les hommes ou les femmes, les relations sociales, l’estime de soi. Choisissez la croyance qui vous pénalise le plus. Pour vous débarrasser des croyances limitantes, il va falloir prendre conscience des pensées qui vous traversent l’esprit au quotidien, ainsi que les émotions que vous ressentez lorsque vous avez ces pensées, et le comportement que vous avez pour traduire ces émotions. Demandez-vous par quelles croyances positives vous pourriez les remplacer.

Vous pouvez éliminer vos croyances limitantes avec cette technique puissante de PNL :

https://solunmty.com/balayez-croyances-limitantes-cette-technique-puissante-de-pnl/

Balayez les croyances limitantes avec cette technique puissante de PNL

Cette technique de PNL va vous permettre de déloger les croyances limitantes qui vous paralysent dans certains aspects de votre vie et qui vous empêchent de vous épanouir totalement. Ces croyances freinent et bloquent la réalisation de vos projets. La plupart du temps, cet auto-sabotage se fait inconsciemment. Une fois que vous avez pris conscience de la croyance limitante à éliminer déjà vous aurez fait un grand pas. En utilisant le tableau ci-dessous que vous pourrez imprimer, vous allez demander à un proche de vous aider avec cet exercice. Vous devrez répondre aux questions sans réfléchir. Laissez votre subconscient parler. Avant de débuter avec cette technique, je vous invite à vous installer dans un endroit confortable, et à prendre quelques profondes respirations pour vous détendre. À chaque étape, vous allez fermer les yeux pour visualiser chacune des 4 croyances, qui sont suggérées dans cet exercice. Et entre chaque étape, vous allez ouvrir les yeux, et casser l’état, en prenant quelques profondes respirations, en vous étirant ou en regardant par la fenêtre, par exemple.

La personne de votre choix vous guide à travers les différentes étapes.

Tableau-de-Submodalités-pour-éliminer-les-croyances-limitantes

Téléchargez et imprimez le tableau de Submodalités

Étape 1 (colonne 1 : Croyance limitante à éliminer) :

Avez-vous une croyance que vous aimeriez ne pas avoir ? Tel que « je ne suis pas assez bon », « la vie c’est dur », « je n’arriverais jamais à perdre du poids », « je serais toujours un fumeur », etc.. Choisissez la croyance qui vous pose problème et que vous voulez balayer hors de vos pensées et de votre vie. C’est bien qu’elle est cette croyance ? Alors que vous pensez à cette croyance, avez-vous une image ?

En utilisant le tableau, votre partenaire vous pose les questions de la colonne 1 et note les réponses dans les cases correspondantes, visuel, auditif, kinesthésique.

Ouvrir les yeux, casser l’état.

Étape 2 (colonne 2 : Croyance qui était vraie avant, mais qui ne l’est plus) :

Maintenant, je vous invite à penser à une croyance qui n’est plus vraie, mais qui était vraie auparavant. Avez-vous une croyance qui n’est plus vraie et qui était vraie auparavant ? Par exemple, la croyance que vous avez 15 ans (si vous avez plus de 15 ans) ou la croyance que le père Noël existe, ou la croyance que vous allez toujours à l’école, alors que ce n’est plus le cas. Avez-vous quelque chose comme ça, qui était vrai pour vous auparavant, mais qui ne l’est plus maintenant ? Avez-vous une croyance dans ce genre ? Alors que vous pensez à cette vieille croyance, avez-vous une image ?

Votre partenaire vous pose les questions de la colonne 2 et note les réponses dans les cases correspondantes, visuel, auditif, kinesthésique.

Étape 3 : Inversement des submodalités. Changez les submodalités de la croyance limitante (colonne 1) avec les submodalités de la croyance qui n’est plus vraie (colonne 2).

Ouvrez les yeux, et cassez l’état, pendant que votre partenaire note les différences entre les deux colonnes. Par exemple, si dans la colonne 1 l’image (de la croyance que vous voulez éliminée) était en couleur et que dans la colonne 2 l’image (de la croyance qui était vraie, mais qui ne l’est plus) était en noir et blanc, et bien il notera un petit signe, une petite étoile, un trait… pour indiquer qu’il y a une différence.

Ensuite, fermer à nouveau les yeux, et ramener en mémoire la première image, celle de croyance limitante que vous avez et que vous aimerez vous en débarrasser. Et imaginez que vous avez une télécommande dans les mains, et que cette fois-ci vous allez changer la manière dont vous percevez cette croyance. Cette étape permet d’inverser les submodalités, pour que vous puissiez vous reprogrammer à voir cette croyance limitante comme une croyance qui n’est plus vraie, afin de pouvoir la mettre dans le même sac que la croyance qui était vraie auparavant.

Laissez-vous guider par votre partenaire qui transformera la manière dont vous voyez cette croyance limitante que vous avez, en utilisant les submodalités de la croyance qui n’est plus vraie de la colonne 2. Et en jouant avec les submodalités dans lesquelles il aura précédemment noté une différence (marqué d’une étoile, d’un trait ou d’un point…), il vous demandera de visualiser l’image de la croyance limitante que vous modifierez. Par exemple, si dans l’image de la croyance 1, il y avait de la couleur, et que dans l’image de la croyance 2, elle était en noir et blanc, et bien, vous allez visualiser que l’image de la croyance 1 (la croyance limitante) devient en noir et blanc.

Tester « maintenant, que pensez-vous de cette vieille croyance qui vous limitait ? »

Étape 4 : (colonne 3 : Croyance qui est absolument vraie)

Avez-vous une croyance qui pour vous est absolument vraie ? Par exemple, la croyance que le soleil se lèvera demain, ou la croyance que c’est bon de respirer. Croyez-vous en ça ? Alors que vous pensez à une croyance qui est absolument vraie, avez-vous une image ?

En utilisant le tableau, votre partenaire vous pose les questions de la colonne 3 (de la même manière que dans les étapes précédentes) et note les réponses dans les cases correspondantes, visuel, auditif, kinesthésique.

Noter les submodalités (utiliser la colonne 3)

Croyances limitantesÉtape 5 : (colonne 4 : nouvelle croyance que vous aimeriez avoir au lieu de la croyance limitante que vous aviez tout à l’heure)

Maintenant, j’aimerais que vous pensiez à une nouvelle croyance que vous aimeriez intégrée dans votre système de croyances au lieu de la croyance limitante que vous aviez à propos de…
Qu’est-ce que vous aimeriez croire au lieu de cette vieille croyance que vous aviez ? Quelle est cette nouvelle croyance portante à laquelle vous aimeriez croire ? Alors que vous pensez à cette nouvelle croyance, avez-vous une image ?

En utilisant le tableau, votre partenaire vous pose les questions de la colonne 4 et note les réponses dans les cases correspondantes, visuel, auditif, kinesthésique.

Noter les submodalités (utiliser la colonne 4)

Étape 6 : Inversement des submodalités. Changer les submodalités de la nouvelle croyance (colonne 4) avec les submodalités de la croyance qui est absolument vraie (colonne 3).

Ouvrez les yeux, et cassez l’état, pendant que votre partenaire note les différences entre les deux colonnes. Par exemple, si dans la colonne 3 l’image (de la croyance qui est absolument vraie) était en couleur, et que dans la colonne 4 l’image (de la croyance que vous aimeriez avoir au lieu de la croyance limitante) était en noir et blanc, et bien il notera un petit signe, une petite étoile, un trait… pour indiquer qu’il y a une différence.

Ensuite, fermer à nouveau les yeux, et ramener en mémoire la dernière image, celle de croyance que vous aimeriez avoir (4) au lieu de la croyance limitante (1). Et imaginez que vous avez une télécommande dans les mains, et que cette fois-ci vous allez amplifier cette nouvelle croyance que vous aimeriez intégrée, en vous aidant des submodalités de la croyance qui est absolument vraie (3). Cette étape permet d’inverser les submodalités, pour que vous puissiez vous reprogrammer à intégrer cette nouvelle croyance portante, en vous aidant des submodalités de la croyance qui est absolument vraie (colonne 3) afin de renforcer la puissance de cette nouvelle croyance (4) que vous voulez avoir. Laissez-vous guider par votre partenaire qui amplifiera cette nouvelle croyance que vous voulez intégrer, en utilisant les submodalités de la croyance qui est absolument vraie de la colonne 3, et en jouant avec les submodalités dans lesquelles il aura précédemment noté une différence (marqué d’une étoile, d’un trait ou d’un point…), tout en vous demandant de visualiser l’image de la nouvelle croyance (4). Par exemple, si l’image de la croyance 3 était en noir et blanc et que l’image de la croyance 4 était en couleur, et bien vous allez visualiser que l’image de la croyance 4 (nouvelle croyance) devient en couleur également.

Étape 7 : Testez

Maintenant, ouvrez les yeux, étirez-vous, respirez profondément, pour casser l’état, et testez le changement.

Tester — maintenant, que croyez-vous à la place, au lieu de la croyance limitante que vous aviez ? Pourquoi croyez-vous que vous avez cette nouvelle croyance ?

Si vous rencontrez un souci particulier avec cette technique, ou si vous avez besoin d’un peu plus de précision, n’hésitez pas à laisser votre message dans les commentaires 🙂

Technique de PNL pour se libérer des pulsions alimentaires

Cette technique puissante de PNL va vous permettre d’éliminer un aliment que vous avez pour habitude de grignoter, et qui vous pose problème. Ça peut être des bars chocolatés, des gâteaux, des chips, ou tout autre aliment trop sucré, trop salé ou trop gras. Cette technique va vous permettre de vous désintéresser de l’aliment que vous avez choisi d’éliminer de vos pensées, et qui vous pose problème, car vous savez que ça nuit à votre santé. C’est important d’utiliser cette technique pour un aliment spécifique, ensuite vous pourrez la refaire avec d’autres aliments que vous trouvez que c’est difficile de vous en passer.

En utilisant le tableau ci-dessous que vous pourrez imprimer, vous allez demander à un proche de vous aider en vous demandant de visualiser la première image (celle de l’aliment auquel vous êtes attiré et qui vous pose problème) et de noter toutes les submodalités, en vous posant les questions de la colonne 1 et en y notant vos réponses. Vous devrez répondre sans réfléchir. Cette technique doit se faire de manière rapide, des questions et des réponses rapides, en commençant avec toutes les submodalités visuelles, ensuite en poursuivant avec les submodalités auditives, puis pour terminer avec les submodalités kinesthésiques. Une fois que votre interlocuteur aura relevé toutes les informations de l’image de cet aliment que vous désirez balayé de vos pensées, et qui les aura notés dans la première colonne, il fera de même avec la deuxième colonne, mais cette fois-ci avec un aliment que vous détestez. Une fois les submodalités des 2 images relevées, votre partenaire procédera à « l’inversement » des submodalités en suivant les étapes.

Tableau-de-Submodalités

Téléchargez et imprimez le tableau de Submodalités

Étape 1 : 

Alors, c’est parti ! Avec les yeux fermés, visualisez une image de vous en train de manger cet aliment que vous avez choisi d’éliminer et que vous avez du mal à vous en passer, et remarquez tous les détails. En utilisant le tableau, votre partenaire vous pose les questions de la colonne 1 et note les réponses dans les cases correspondantes, visuel, auditif, kinesthésique.

Étape 2 : 

Une fois que toutes les submodalités de la colonne 1 ont été relevées. Cassez l’état, en ouvrant les yeux, en prenant de longues et profondes respirations, en vous étirant, ou en regardant par la fenêtre…

Étape 3 : 

Maintenant, je vous invite à visualiser un aliment, sur lequel vous n’avez aucune attirance, choisissez plutôt un aliment qui vous dégoute. Plus cet aliment spécifique vous dégoute (moisi, pourrissement, odeur nauséabonde), plus cet exercice sera efficace. Si vous ne détestez aucun aliment, vous pouvez toujours utiliser l’image du vomi, car la vue, l’odorat peut déclencher chez certaines personnes une forte sensation de dégout, et cela sera parfait pour cet exercice. Demandez à votre partenaire de faire la même chose avec cette deuxième image (celle de l’aliment qui vous répugne), en vous posant les questions et en remplissant la colonne 2. Fermez les yeux, et visualisez tous les détails en répondant aux questions de votre interlocuteur.

Étape 4 : 

Ouvrez les yeux, et cassez l’état, pendant que votre partenaire note les différences entre les deux colonnes. Par exemple, si dans la colonne 1, l’image était en couleur, et que dans la colonne 2, l’image est en noir et blanc, et bien il notera un petit signe, une petite étoile, un trait… pour indiquer qu’il y a une différence.

Étape 5 : 

Pour terminer, fermer à nouveau les yeux, et ramener en mémoire la première image, celle de l’aliment sur lequel vous aviez l’habitude de grignoter sous les pulsions alimentaires. Et imaginez que vous avez une télécommande dans les mains, et que cette fois-ci vous allez changer la manière dont vous vous sentez par rapport à cet aliment néfaste pour votre santé. Cette étape permet d’inverser les submodalités, pour que vous puissiez vous reprogrammer à voir cet aliment différemment, à vous en désintéresser. Laissez-vous guider par votre partenaire qui transformera la manière dont vous voyez cet aliment en utilisant les submodalités de l’aliment 2, et en jouant avec les submodalités dans lesquelles il aura précédemment noté une différence (marqué d’une étoile, d’un trait ou d’un point…), tout en vous demandant de visualiser l’image de l’aliment à rayer de vos pensées.

Par exemple, si dans l’image de l’aliment 1, il y avait de la couleur, et que dans l’image de l’aliment 2, elle était en noir et blanc, et bien, vous allez visualiser que l’image de l’aliment 1 devient en noir et blanc.

Si vous rencontrez un souci particulier avec cette technique, ou si vous avez besoin d’un peu plus de précision, n’hésitez pas à laisser votre message dans les commentaires 🙂

Balayez la peur de parler en public avec cette technique puissante de PNL

possible-379215_1920Pour commencer cet article, j’aimerais féliciter cette partie de vous qui a pris la décision de balayer la peur de parler en public, une bonne fois pour toutes. Et de laisser cette peur dans le passé, là où elle appartient. À travers cette technique, vous allez pouvoir reprogrammer votre subconscient pour que vous puissiez devenir une meilleure version de vous-même, une personne qui se sent confidente et compétente devant une audience. Sachez maintenant que ce changement est déjà en train de se passer, car la motivation de vouloir éliminer la peur de parler en public est déjà un très bon début. Et si vous lisez cet article, c’est sans doute parce qu’une partie de vous est vraiment motivée, à changer cette manière de penser et de se comporter. Vous pouvez vous enregistrer en lisant cette technique de PNL, ou demander à une personne de votre entourage de vous aider en vous guidant à travers les différentes étapes.

1) Fermez les yeux et visualisez-vous comme la personne que vous aimeriez être et que vous allez devenir. Une personne libérée de toute peur au moment de parler en public et qui a pris de l’assurance et de la confiance en soi. Remarquez votre posture. Vous vous tenez beaucoup plus droit, vous avez les épaules en arrière et la tête haute, votre sourire est plus présent. Vous pouvez vous observer dans cette image mentale, être si fier de vous, car vous vous exprimez avec assurance, aisance et compétence alors que vous parlez en face d’un large public ou toute autre audience. Remarquez que vous vous sentez parfaitement serein et opérationnel en même temps. Visualisez-vous être si fière de vous, et sur ce que vous êtes en train d’accomplir. Vous pouvez voir une image claire dans votre esprit, de cette personne que vous allez devenir, une personne qui a confiance en elle alors qu’elle s’exprime avec facilité en face d’un groupe de personnes.

2) Ressentez vraiment ce moment comme si vous y étiez, imprégnez-vous totalement de cette nouvelle personne que vous êtes devenue, et lorsque vous êtes entièrement satisfait avec cette meilleure version de vous-même, alors mettez cette image dans un coin de l’écran de votre esprit. Rétrécissez l’image pour qu’elle devienne un petit carré. Ensuite, positionnez là dans un coin, en bas à gauche ou à droite de votre écran mental.

3) Ensuite, remplissez le reste de l’écran mental avec l’image de ce comportement non désiré que vous voulez chasser, par exemple l’image de vous en train d’être terrifié à l’idée de parler en public. Rendez les sensations bien présentes, remarquez votre posture et la manière dont vous vous sentez, comme de la timidité, des doutes sur vos capacités, du manque de confiance en soi ou bien de la honte par exemple. Ça pourrait être une image entière de vous-même ou bien seulement de votre visage. Revivez complètement toutes ces impressions désagréables qui accompagnent cette image. Les mains moites, le cœur qui bat vite, les paroles hésitantes…

4) Maintenant, commencez doucement à retirer, et à aspirer toutes les couleurs de l’image afin qu’elle devienne en noir et blanc ! S’il y a des sons qui sont associés avec cette image, alors baissez le volume, ou éloignez les bruits. Rendez les sensations et impressions de cette image moins présentes, en aspirant tous les éléments, comme les couleurs, les sons et tous les éléments négatifs liés à cette image de vous, n’ayant pas assez de confiance en ses capacités.

5) Ensuite très rapidement, remplissez entièrement l’écran avec l’image de votre nouveau futur, avec cette meilleure version de vous-même (l’image que vous aviez laissée dans le coin de l’écran précédemment). Remplissez aussitôt l’image du comportement non voulu, avec cette nouvelle image, l’image d’une personne qui a pris de l’assurance, qui a totalement confiance en elle et en ses capacités, et qui s’exprime avec facilité en public. En remplaçant le vieux comportement avec cette nouvelle version de vous, vous éliminez ce comportement hésitant que vous aviez pour habitude de ressentir lorsque vous deviez parler en public. Alors, allez-y maintenant, remplacez l’image de ce vieux comportement avec la nouvelle image. Faites-le maintenant aussi rapidement que le mot SWISHHHHH.

Ouvrez les yeux, respirez profondément et répétez cet exercice, dix fois !

*****************************************************************************************************************************************************

Parler en public

Remarquez maintenant que plus vous faites cet exercice, et plus le vieux comportement que vous aviez avant s’éloigne de plus en plus de vos pensées, et de la manière dont vous agissiez. Comparez cette nouvelle image-ressource dans laquelle vous avez pris de l’assurance avec l’image de la personne que vous étiez auparavant, une personne gênée par ce qu’elle faisait, une personne qui n’avait pas assez de confiance en elle pour parler en public.

Maintenant que vous avez fait cet exercice plusieurs fois, quelle sorte de personne êtes-vous devenue ?

Je suppose que vous êtes en train de devenir une personne qui a beaucoup plus de confiance en elle et qui s’est totalement libérée de ce vieux comportement inutile et limitant que vous aviez auparavant. À la place, en faisant cet exercice puissant de PNL, vous avez reprogrammé votre subconscient avec une nouvelle image de vous, une meilleure version de vous-même. Une personne qui parait beaucoup plus en confiance, et qui a pris de l’assurance pour s’exprimer facilement devant une audience.

Cette nouvelle image dévalorise tout désagrément que vous aviez pour habitude de ressentir lorsque vous deviez parler en face de plusieurs personnes. Mais ça, c’était avant, car en faisant cet exercice vous vous libérez complètement de ce vieux comportement que vous aviez dans le passé.

N’hésitez pas à partager vos impressions, après avoir fait cet exercice. Ou si vous avez des questions concernant cette technique, n’hésitez pas à laisser votre message dans les commentaires.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin, je vous propose une série de MP3 d’hypnose en téléchargement immédiat.
Parler en Public
Libérez-vous du stress et parlez en public avec Sérénité et Compétence, avec ce MP3 d'hypnose !
Soufflez le stress au loin et retrouvez la sérénité et la paix profonde avec ce MP3 d'hypnose
Développez l’estime, et la confiance en vous et en vos capacités !

Le cercle d’excellence pour la confiance en soi – Technique de PNL

Le cercle de l’excellence est une technique de PNL efficace qui permet d’acquérir de la confiance en soi pour accomplir une action telle que la prise de parole en public, lors d’un entretien d’embauche, ou à tout moment qui nous demande de sortir de notre zone de confort. Cette technique permet d’activer un état de ressources puissant pour nous permettre d’accomplir des situations avec plus d’assurance.

L’objectif du cercle d’excellence est d’identifier un état porteur de ressources bénéfiques qui s’exprime dans un contexte spécifique afin d’y accéder à tous les moments de sa vie, quel que soit le contexte.

1— Imaginez maintenant qu’il y a un cercle devant vous sur le sol, et donnez-lui votre couleur préférée.

2— Fermez les yeux, prenez de longues et profondes respirations et pensez à un moment particulier dans le passé lorsque vous vous êtes sentis avec beaucoup de confiance en vous, et avec de l’assurance. Vous n’avez pas besoin de vous souvenir d’avoir réussi une bonne performance dans le domaine précis où vous souhaitez vous améliorer. Vous pouvez aussi choisir une situation lorsque vous avez ressenti cet état de satisfaction en ayant réalisé toute autre chose, par exemple après avoir nettoyé la maison, changé un pneu, ou bien après avoir terminé des mots croisés… Retournez dans ce moment spécifique dans le passé lorsque vous vous êtes senti particulièrement content, parce que vous aviez beaucoup d’énergie, et de la confiance en vous. Retournez complètement dans ce moment de bien-être et d’assurance en décortiquant chaque détail. Que pouvez-vous voir ? Comment étiez-vous habillé, qui était avec vous ? Quels sont les ressentis que vous éprouviez à ce moment-là ? Focalisez sur tous les détails de ce moment spécifique dans votre passé lorsque vous vous étiez senti sûr de vous, et mettez par la pensée et par le pouvoir de l’intention, toutes ces impressions dans le cercle, en utilisant votre imagination au mieux que vous pouvez. Imaginez que vous stocker toutes ces petites informations liées a ce moment de confiance en soi, dans le cercle.

3— Maintenant, imaginez que vous entrez dans votre cercle. Alors, faites un pas en avant et entrez dans ce cercle que vous visualisez. Et alors que vous êtes à l’intérieur de votre cercle, sentez que vous êtes retourné à nouveau dans ce moment spécifique de votre passée lorsque vous vous êtes sentis particulièrement à l’aise par rapport à une situation, et que vous aviez pleinement confiance en vous. Revivez intensément ce moment comme si vous y étiez vraiment. Rendez les images plus colorées, les sensations plus présentes et les sons plus nets. Écoutez tous ce que vous disiez à ce moment-là, prêtez attention à votre dialogue intérieur, observez tous ce que vous faisiez à ce moment-là, et voyez tous ce qui vous a mis en confiance ce jour-là. Dès que vous ressentez que toutes ces bonnes impressions deviennent moins présentes, alors ressortez aussitôt du cercle, pour vous assurer de bien laisser toutes ces sensations plaisantes à l’intérieur.

4— Une fois que vous êtes ressortis du cercle, revenez dans un état normal. Et pour briser l’état, prenez de longues et profondes respirations ou secouez chaque partie de votre corps. Ensuite, demandez-vous ce que vous pourriez rajouter dans ce cercle pour qu’il devienne encore plus puissant de ressources bénéfiques pour vous ? Que pouvez-vous rajouter dans ce cercle pour qu’il soit encore plus chargé d’éléments positifs en relation avec la confiance en soi ? Que pouvez-vous modifier ou améliorer pour que ce cercle devienne un cercle d’excellence puissant et intemporel ?

5— Maintenant, pensez à un autre moment spécifique de votre passé lorsque vous vous êtes sentis complètement à l’aise avec la manière dont vous vous exprimiez, et avec la manière dont vous vous comportiez. Retournez complètement dans ce moment particulier lorsque vous avez senti que vous aviez beaucoup de confiance en vous. Remarquez tous les détails de la situation. Écoutez ce que vous étiez en train de dire, ressentez toutes ces sensations de bien-être alors que vous agissez avec de l’assurance, et voyiez tout ce que vous avez vu à ce moment-là et qui est venu confirmer cet état total de confiance en soi. Rendez cette expérience encore plus intense, plus brillante, augmentez le volume de votre voix intérieure. Faites que les images que vous voyez soient plus claires et plus précises. Rendez les images plus grandes et voyez comment ces variations modifient votre ressenti. Expérimentez avec chaque aspect de ce moment spécifique, jusqu’à obtenir un état beaucoup plus puissant. Revivez pleinement cette expérience, tout comme avec le premier souvenir de toute à l’heure, mais avec plus d’intensité. Mettez toutes les impressions de cette expérience dans le cercle maintenant.

6— Ensuite, entrez dans le cercle à nouveau, et vivez intensément les deux souvenirs, en même temps. Laisser venir à vous toutes ces impressions simultanées et vous baigner de la tête aux pieds.

7— Ressortez du cercle et revenez dans un état normal en prenant de longues et profondes respirations ou en secouant toutes les parties de votre corps, pour briser cet état.

8— Maintenant demandez-vous à nouveau ce que vous pourriez rajouter dans ce cercle pour qu’il devienne encore plus puissant que tout à l’heure ? Que pouvez-vous rajouter dans ce cercle pour qu’il soit encore plus chargé d’éléments positifs en relation avec la confiance en soi ? Est-ce qu’il manquait quelque chose à un des deux souvenirs ? Que pouvez-vous modifier ou améliorer pour que ce cercle puisse devenir un véritable cercle d’excellence intemporelle ? Cette fois-ci, ajoutez dans ce cercle tous les autres souvenirs d’autres expériences vécues, en relation avec de la confiance en vous, que vous avez ressentis lors de ces moments spécifiques dans le passé. Faites-vous plaisir et mettez dans ce cercle tous les souvenirs de toutes ces fois lorsque vous vous êtes senti fier de vous parce que vous avez accompli quelque chose grâce à votre confiance en vous. Mettez tous ces éléments positifs dans le cercle. Chargez ce cercle de tous ces souvenirs agréables lorsque vous avez ressenti de l’assurance, pour le rendre encore plus puissant, et en utilisant au mieux que vous pouvez votre imagination. Rendez cette expérience encore plus intense que la précédente, encore plus lumineuse, augmentez le volume de votre dialogue intérieur. Faites que les images que vous voyez soient plus claires et plus précises, agrandissez-les et voyez comment ces changements modifient complètement votre ressenti. Expérimentez jusqu’à obtenir un état beaucoup plus puissant.

Et les gens peuvent vous savez, utiliser toutes les capacités nécessaires que vous avez pour remplir ce cercle de ressources bienfaisantes pour vous en y portant toute votre attention !

9— Maintenant, entrez dans le cercle à nouveau, et vivez intensément les trois souvenirs, en même temps. Laisser venir à vous toutes ces impressions simultanées et vous baigner de la tête aux pieds. Revivez au maximum ces moments de bonheur et ces sensations d’assurance et de confiance en soi qui s’infiltrent dans tous votre être.

10— Ressortez du cercle et revenez dans un état normal en prenant de longues et profondes respirations ou en secouant toutes les parties de votre corps pour briser cet état. Répétez le processus en entier, en affinant le rendu et en le rendant plus puissant, plus clair et plus distinct chaque fois. Faites cela jusqu’à atteindre facilement et rapidement un état intense. Pensez à d’autres circonstances dans lesquelles vous pourriez bénéficier de ces performances. Répétez ce processus au point que vous soyez entièrement satisfait.

cercle de confiance 2Votre cercle d’excellence pour la confiance en soi est maintenant prêt pour que vous l’utilisiez à tout moment que vous le désirez. Chaque fois que vous aurez besoin de votre cercle d’excellence pour vous aider à accomplir une action, la seule chose que vous aurez à faire est de visualiser votre cercle, et de faire un pas en avant, comme si vous entrez dans le cercle, pour ressentir instantanément toutes ces sensations de bien-être, ainsi que de la confiance en vous et de l’assurance monter en vous et vous donner l’énergie nécessaire pour accomplir avec succès tout ce que vous devez réaliser.

Comment se libérer des phobies avec la PNL ?

Les phobies sont des peurs irrationnelles déclenchées par la présence d’un animal, d’un objet ou d’une situation spécifique, lesquels ne présentent pas de caractère objectivement dangereux. Cette peur exagérée est si intense qu’elle déclenche parfois une crise de panique lorsqu’on se trouve en présence de l’objet de sa phobie.

Les phobies les plus répandues sont les phobies de certains animaux comme la peur des serpents, des souris, des araignées, des phobies concernant des situations spécifiques comme prendre les transports en commun, les tunnels, l’autoroute, prendre l’avion ou bien l’ascenseur. Il y a aussi les phobies liées à des procédures médicales, telles que les injections, les prises de sang, la vue du sang, ou bien les visites chez le dentiste, ou bien les phobies qui correspondent à une peur provoquée par les éléments naturels tels que les orages, les hauteurs, ou la peur de l’eau, et les autres phobies comme la peur du vide, ou de la foule. Toutes ces situations sont des facteurs qui peuvent générer des phobies chez certaines personnes. Ces peurs deviennent incontrôlables et disproportionnées, comparées aux risques réellement encourus.

Ces peurs sont, en général liées à une situation ou un ensemble de situations, à un lieu ou à un objet. Lorsque l’on se retrouve dans une de ces situations qui paraissent incontrôlables, des modifications du comportement sont provoquées et se traduisent par une anxiété ou une peur intense. Quand on est phobique, le mécanisme qui enclenche la peur est amplifié.

Il y a plusieurs méthodes qui existent pour traiter les phobies, mais les thérapies brèves telles que l’hypnose et la PNL s’avèrent des outils très efficaces pour balayer les peurs et phobies. Le traitement rapide des phobies est une technique de PNL qui permet d’éliminer toutes phobies en quelques séances.

Technique de PNL pour le traitement rapide des Phobies

phobie-de-l-avion-hypnose-mp3-solunmty

1) Fermez les yeux, et imaginez que vous êtes confortablement assis dans une salle de cinéma. L’écran est tout blanc.

2) Imaginez maintenant que votre esprit se dédouble de votre corps (qui est assis confortablement dans un siège au milieu de la salle de cinéma), pour s’introduire dans la cabine de projection qui se trouve à l’arrière.

3) Imaginez maintenant que vous pouvez vous voir de la cabine de projection, assis dans votre siège, en train de regarder un vieux film en noir et blanc sur votre phobie, comme si c’était un vieux film. Donc il y a une double dissociation qui a lieu. Vous êtes en train de vous observer, en train de regarder un vieux film de vous sur cette peur que vous avez des araignées, des serpents, de l’avion… Ou toute autre phobie que vous avez.

4) Voyez le vieux film de la phobie défilé lentement en noir et blanc, du début jusqu’à la fin du film. Et n’oubliez pas que vous êtes toujours en train de vous observer, en train de regarder ce film.

5) Et lorsque c’est la fin du film, imaginez que l’écran est redevenu tout blanc. Et maintenant, vous allez entrer à l’intérieur de l’écran, comme si vous étiez l’acteur du film, vous êtes associé cette fois-ci, et vous allez jouer le film de la fin jusqu’au début. Le film est rembobiné jusqu’au début, mais cette fois-ci, il est tout en couleur. Alors, imaginez que vous marchez à reculons, et que toutes les scènes se passent à reculons, et les paroles sont incompréhensibles comme quand on rembobine un film, alors que vous faites un retour en arrière jusqu’au début du film.

6) Une fois au début du film, vous faites à nouveau l’exercice à partir du début (1). C’est-à-dire que vous êtes de nouveau dans la cabine de projection en train de vous observer assis dans votre siège au milieu de la salle de cinéma, en train de regarder un vieux film de vous à l’écran.

7) Faites cet aller-retour plusieurs fois jusqu’à descendre votre niveau de peur à 2 sur une échelle de 0 à 10 (il faut toujours garder un petit degré de peur).

Lorsque vous êtes en train de jouer le film en noir et blanc et que vous êtes en double dissociation, vous pourrez demander à quelqu’un de vous jouer une musique de terreur du style « l’exorciste », et lorsque vous êtes associé au film, qu’il est en couleur et qu’il se rembobine rapidement vous pourrez utiliser une musique de cirque, par exemple (il faut que ça soit la musique la plus ridicule que vous pouvez trouver). Le contraste des deux musiques permet d’accentuer les différents phénomènes de dissociation et d’association.

Alors, allez-y et libérez-vous de vos phobies avec cette technique puissante !

Et si vous avez des questions concernant le déroulement de cette technique, n’hésitez pas à me faire part de vos doutes. Si par contre vous avez déjà fait cette technique et que ça a très bien fonctionné pour vous, n’hésitez pas à partager votre expérience avec les lecteurs de ce blog.

Merci, et à très bientôt !

Solunmty 🙂

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin, je vous propose une série de MP3 d’hypnose en téléchargement immédiat.
Phobie de l'avion
Libérez-vous de la Phobie de l'Avion avec cet enregistrement d'hypnose
Soufflez le stress au loin et retrouvez la sérénité et la paix profonde avec ce MP3 d'hypnose
Libérez-vous des Angoisses et du Stress avec cet enregistrement d’Hypnose !

La PNL : l’art de modéliser l’excellence !

Balayez les croyances limitantes avec cette technique puissante de PNLLa PNL est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi. Elle permet de reprogrammer nos schémas de pensée pour atteindre la libération d’une meilleure version de nous même. La PNL a été créée dans les années 70 par les Américains John Grinder et Richard Bandler.

Les premiers modèles d’excellence en matière de communication interpersonnelle, d’apprentissage et de changement ont été observés chez des thérapeutes d’exception de l’époque tels que Virginia Satir (thérapeute familiale), Milton Erickson (fondateur de l’hypnose Ericksonienne) et Fritz Perls (fondateur de la Gestalthérapie). Des schémas comportementaux, cognitifs et linguistiques ont pu être identifiés et associés à cette excellence que chacun avait.

En réponse à ces observations, Bandler et Grindler ont créé des outils de PNL.
Les techniques de PNL ont été conçus pour permettre à d’autres personnes d’atteindre ce niveau d’excellence.

Dans leurs recherches, Bandler et Grindler se sont aussi inspirés des travaux et compétences de certains psychanalystes, des linguistes, des sociologues et même des anthropologues pour approfondir et développer davantage les outils de PNL.

La PNL est une thérapie brève qui peut être utilisée dans un but thérapeutique, mais aussi dans plusieurs secteurs ; pour traiter les phobies, évacuer le stress, pour améliorer ses compétences en matière de communication, pour la prise de parole en public, les techniques de vente, le coaching, l’éducation, le développement personnel, la santé…

La PNL permet d’atteindre des objectifs en levant les blocages qui pourraient entraver avec la réussite du but à atteindre. La PNL contient divers outils pour apprendre à se changer soi-même, à casser les automatismes, les vieux schémas et pensées limitantes, qui nous empêchent d’évoluer et de nous épanouir dans notre vraie destinée, et tout ça se fait dans l’excellence.

Il y a un trésor caché à l’intérieur de chacun d’entre nous, la PNL permet de nous donner les clés de ce trésor, afin de le libérer et permettre de réveiller en nous, toutes nos ressources et capacités dormantes. C’est une boite à outils de l’excellence, dans laquelle plusieurs clés sont disponibles, basées sur le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses 5 sens et de son corps.

Cet ensemble d’outils vise à faire sortir le génie qui est en nous.

PROGRAMMATION

La programmation fait référence à l’ensemble de nos processus internes, de nos mécanismes émotionnels, cognitifs et comportementaux, et de nos stratégies conscientes ou inconscientes que nous avons programmé en nous depuis la naissance. Suite à des expériences vécues, à notre éducation, nos valeurs et nos croyances, nous avons développé un mode de pensée, une façon de nous comporter, de réagir qui parfois nous limitent à atteindre les buts auxquels nous aspirons le plus. Des peurs, des blocages peuvent s’installer progressivement et peuvent vite devenir des obstacles. La PNL permet de casser ces programmations pour ensuite reprogrammer vers un schéma de comportement et de pensées beaucoup plus en accord avec nous même.

NEURO

Ces mécanismes se codifient au niveau du cerveau et font référence à l’interprétation que nous faisons de notre environnement à travers nos 5 sens ainsi que le regard que nous portons sur le monde en fonction de nos perceptions. « Neuro » fait référence à notre mode de pensée.

LINGUISTIQUE

Ce mécanisme s’exprime par l’intermédiaire du langage verbal ou non verbal (langage corporel) que nous utilisons et notre façon de communiquer. C’est par le langage que la PNL va nous permettre de comprendre puis d’agir sur nos programmes.

Autres articles sur la PNL :

Comment se libérer des phobies avec la PNL ?